L’Agence

header-agence

com&health production

En 2017, 75% du contenu consommé sur le web l’a été en vidéo ! Et la communication santé n’est pas en reste : vidéos interactives, tutoriels, contenus scientifiques, documentaires, films corporate ou commerciaux, quelle que soit la cible, professionnelle ou grand public, la vidéo se consomme sans modération, aidée par un taux d’équipement jamais égalé1. Si l’année dernière YouTube a rattrapé Facebook en nombre de visiteurs ce n’est pas par hasard : le Tube est désormais le premier site d’information au monde et le second moteur de recherche juste après Google…

Mais toutes les vidéos ne sont pas égales face au phénomène. Le « public santé » étant fortement sollicité (voir un tunnel pub de Télé matin, l’explosion des vidéos natives sur Facebook, ou la quantité d’email vidéo reçu par jour par un MG) il en devient expert, voire critique. Et il a bien raison, on parle quand même de sa santé ou de celle de ses patients !! Alors impossible de le séduire avec du déjà vu, ou de prétexter d’obscures contraintes règlementaires si la vidéo manque d’impact. Notre « vidéonaute » sait reconnaitre une bonne idée, salue la qualité d’écriture et approuve une réalisation soignée. Il commente, note, dans le meilleur des cas partage ou like, dans le pire, zappe ! Attention, les 5 premières secondes sont décisives ! Alors pour concevoir et réaliser vos vidéos mieux vaut mettre toutes les chances de réussite de votre coté.

Chez com&heath, la vidéo est une seconde nature. Depuis de nombreuses années elle est notre support de prédilection pour exprimer avec pertinence les stratégies BtoB et/ou BtoC de nombreux clients. Preuve en est notre catalogue de références. Les laboratoires qui nous font confiance savent qu’en tant qu’agence conseil en communication santé nous comprenons leur écosystème, que sommes passionnés par le storytelling de marque et que nous maitrisons chaque technique de réalisation : animation 2D ou 3D, motion design, flat design, filmage lifestyle ou studio, pour la production de films classiques, interactifs, de vidéos 360 ou de réalité augmentée. Mais ce qu’ils ont aussi compris, c’est que cette complémentarité de savoir santé+vidéo permet une réactivité qui se répercute directement dans les coûts ; parce qu’avant tout ce qui coûte plus cher que tout en vidéo, c’est le temps !

1. En 2017, 85% des médecins seraient équipés en smartphone (étude site santé log) ainsi que 73% des français de plus de 12 ans (sources CREDOC, baromètre du digital)
2. En France au mois de février 2017, le nombre de visiteurs uniques pour la plateforme de vidéos en ligne de Google a été de 27,257 millions. Le réseau social Facebook a lui enregistré 27,253 millions. Une différence de seulement 4 000 visiteurs uniques mais cette fois-ci au bénéfice de YouTube. (sources Médiamétrie)

Envie d’échanger sur un projet ?
Besoin d’un devis ?

Merci de prendre contact avec notre responsable production Chloé Kollen

tel

00 377 97 97 30 07

mail